Changer d'opérateur téléphonique sans risque

Changer d’opérateur télécoms est une question qui se pose à tout chef d’entreprise à un moment ou à un autre. L’objectif est d’aborder ce changement sereinement sans perturber le bon fonctionnement de l’entreprise, de l’accueil téléphonique aux connexions internet.

La majorité des opérateurs offrent les services de base, téléphonie fixe, mobile et accès internet mais au-delà la palette des services varie beaucoup d’un opérateur à l’autre… A vous de faire le bon choix !

 Voici quelques conseils pour réussir son changement d’opérateur :

 CHOISIR LE BON MOMENT

L’idéal est de choisir le moment où l’engagement avec l’opérateur actuel arrive à expiration. Cela évite ainsi à l’entreprise de payer un double service mais il est indispensable de programmer ce changement en amont de la date de migration envisagée afin de tester le nouveau dispositif qui sera mis en place. La résiliation pourra être effective après la validation définitive du nouveau service.

 ANALYSER SES BESOINS

Les services télécoms doivent être pensés sur le moyen et long terme car ils doivent accompagner le développement de l’entreprise et surtout ne pas le limiter.

Le futur opérateur interviendra au moins dans 3 domaines : la téléphonie fixe, la téléphonie mobile et l’accès Internet.

L’Entreprise doit donc définir ses besoins actuels et ceux à venir : nombre de lignes, nombre de postes, utilisation de l’accès internet, débit, nombre d’ordinateurs, recrutements en cours et à venir, ouvertures de sites prévues sous 2 à 3 ans, externalisation des services informatiques, dématérialisation des processus internes…

 ASSURER LA CONTINUITE DU SERVICE EXISTANT

C’est la préoccupation principale des dirigeants d’entreprise. Le changement d’opérateur ne doit en aucun cas affecter les performances de l’entreprise. La transition doit être préparée afin que le changement s’effectue sans interruption. Pour cela, l’idéal est d’effectuer une simulation du fonctionnement de l’infrastructure avant sa mise en service définitive sur une période test qui peut s’étaler de quelques heures à quelques jours en fonction du projet.

FAIRE JOUER LA CONCURRENCE ET NE PAS SE LIMITER AUX OPERATEURS TRADITIONNELS

Dans un contexte professionnel, un changement d’opérateur téléphonique est toujours préoccupant. C’est pourquoi les offres des opérateurs traditionnels sont souvent présentées comme rassurantes. Mais la qualité de service n’est pas toujours au niveau de ce que l’on attend avec les acteurs historiques (lenteurs, service client délocalisé, manque de réactivité …).

La bonne idée est de profiter du changement pour lancer une consultation de plusieurs opérateurs en intégrant au moins un acteur traditionnel et un alternatif. Ces derniers ont souvent des offres plus adaptées aux différentes configurations. Les opérateurs alternatifs ont à cœur de proposer des solutions innovantes et sur-mesure.

En parallèle, pour juger du sérieux et de la qualité du nouvel opérateur, on pourra vérifier sa santé financière, son implantation, ses références, tester sa capacité d’innovation et la fiabilité de son SAV. 

REALISER UNE ANALYSE ECONOMIQUE DES OFFRES

Il est recommandé de prendre en compte le coût total de possession du service c’est à dire les coûts fixes de départ + l’abonnement x durée d’utilisation anticipée + coûts associés.

Exemples :

  • Choix internalisation/externalisation : comparer le coût total de possession d’un PABX/IPBX avec une offre Centrex
  • Choix offre mobile avec/sans terminal inclus : comparer des forfaits équivalents avec et sans téléphone inclus en tenant compte de la fréquence de renouvellement du terminal

COMPARER LES OFFRES EN PONDERANT VOS CRITERES

Il est indispensable de réaliser une grille d’analyse reprenant les principaux critères de choix de l’entreprise – pondérés en fonction de leur importance – pour réaliser le choix final.

On peut par exemple être plus attentif à l’assistance technique et au support client qu’aux modalités de résiliation ou renouvellement des contrats…

 S’ORGANISER EN INTERNE

  • Nommer un responsable du projet qui aura pour mission la planification, la mise en œuvre et la communication autour du changement d’opérateur.
  • Fixer une date de migration des services prenant en compte les contraintes internes et les disponibilités des prestataires intervenants
  • Elaborer un planning opérationnel
  • Informer à l’avance les collaborateurs de la date de migration pour qu’ils puissent prendre leurs dispositions

New Call-to-action

commentaires
0