Anticiper la fin de la technologie RTC

Qu’est-ce que le RTC ?

Le Réseau Téléphonique Commuté (RTC) est le réseau téléphonique fixe historique (avec le téléphone directement branché à la prise en « T ») déployé autour des années 70-80 par France Telecom en France. Techniquement pour transmettre la voix, une membrane présente dans le combiné du téléphone capte les ondes audios qui sont transformées en courant électrique par le téléphone. Ce signal électrique est transmis au correspondant via le réseau téléphonique de l’opérateur et son téléphone fait l’opération inverse du téléphone de départ : transformer le signal électrique en ondes audios dans le combiné ce qui restitue la voix.

On distingue 2 types de lignes RTC :

  • Les lignes analogiques avec lesquelles on ne peut faire qu’un seul appel simultané et qui ne nécessitent pas de standard téléphonique
  • Les lignes numériques T0/T2 qui permettent d’assurer plusieurs communications simultanées (de 2 jusqu’à plusieurs centaines) et qui ne fonctionnent que raccordées à un standard téléphonique

Pourquoi le RTC va être arrêté ?

L’arrêt du RTC s’explique par l’obsolescence des équipements spécifiques à ce système ancien dont les équipementiers se désengagent aujourd’hui. Le risque à terme est que cela va engendrer des difficultés croissantes d’entretien du réseau et pourrait se traduire par des risques importants de dysfonctionnements.

Quand est programmé la fin du RTC ?

Le planning de l’arrêt se fait en 2 étapes :

  • L’arrêt de la production de nouvelles lignes : à partir de cette date, il sera impossible de faire ouvrir une nouvelle ligne RTC
  • L’arrêt de service des lignes existantes : date à laquelle les lignes existantes ne fonctionneront plus

Voici le planning avec les différentes phases :

blog

 

Ainsi, dans quelques mois seulement (T4 2018), il ne sera plus possible de souscrire à une ligne analogique et fin 2019 il en sera de même pour les lignes numériques.

A partir de 2022, les premières lignes analogiques et numériques seront mises hors service.

Autrement dit, dès maintenant, les utilisateurs de systèmes RTC doivent commencer à mettre en place leur future solution de téléphonie.

Nouveau call-to-action Quelle est l’alternative au RTC ?

L’alternative est clairement identifiée, c’est la VoIP (Voix over Internet Protocol : voix sur protocole Internet). Déjà adoptée par des centaines de millions d’utilisateurs en France et dans le monde entier, c’est le système de téléphonie nouvelle génération. Avec cette technologie, la voix n’est plus transformée en signaux électriques, mais est désormais traduite en données numériques binaires (séries de 0 et 1) qui sont transmis par paquets via le réseau Internet. Ainsi, la VoIP fonctionne sur les lignes IP filaires (DSL/câble/fibre optique) ou sans fil (mobile 3G/4G, satellite), qu'il s'agisse de réseaux privés ou d'Internet. Avec le progrès constant des vitesses de transmission sur les réseaux Internet (le débit), en plus des appels voix, la VoIP permet aujourd’hui les appels audio et vidéo ainsi que la messagerie instantanée par le biais d’applications dédiées telles que Skype, Messenger, WhatsApp ou Snapchat.

Par ailleurs, l’IP permet d’enrichir la téléphonie par des usages intégrant plus simplement et efficacement les applications métiers, le collaboratif, la relation client et plus généralement la transformation digitale de l’entreprise en tirant parti du meilleur de la téléphonie et de l’informatique.

Comment se préparer à ce changement ?

Chaque entreprise concernée doit dresser un état des lieux, identifier les services reposant sur l’analogique et déterminer leur importance puis définir les évolutions nécessaires et étudier les opportunités de rationalisation.

Le passage à la technologie IP est un défi à relever pour les entreprises mais c’est aussi une opportunité en termes d’évolution et d’innovation.

En effet, la technologie IP permet d’augmenter la digitalisation de l’entreprise avec de nombreuses fonctionnalités de communications unifiées comme la réception de messages vocaux par email, le pilotage de son téléphone depuis son ordinateur ou son smartphone, avec des services de click-to-call, routage dynamique des appels, visioconférences, partage de documents… La technologie IP va également permettre de nouvelles formes de travail et de mobilité (travailler de chez soi en bénéficiant des outils de communication de l’entreprise) ou pour faciliter les interactions entre les salariés (messagerie instantanée, indicateur de présence…).

Plus particulièrement au niveau de la téléphonie, il existe 2 types de solutions IP :

  • Le standard IPBX qui nécessite l’installation d’un équipement physique dans les locaux de la société (et de chacun de ses sites dans le cas d’une entreprise multisites)
  • L’IP Centrex qui est la solution la plus économique car elle permet de dématérialiser le standard mais nécessite un accès Internet dédié avec un débit adapté à l’utilisation (ce qui est de plus en plus le cas pour la majorité des entreprises)

Afin que la rupture technologique liée à l’arrêt du RTC n’ait pas d’impact défavorable à la bonne marche de votre entreprise, il est important d’étudier dès maintenant la mise en place de votre futur système de téléphonie IP.

Pour bien préparer ce changement, il est donc indispensable de prendre contact avec son opérateur pour trouver la meilleure solution.

Vous bénéficierez d’un accompagnement efficace dans la transition vers les technologies innovantes IP.

New Call-to-action

commentaires
0